Livres. Films. Musique

Archives de Tag: pal

Dans une heure, je serai officiellement en vacances. Je filerai chez moi chercher mes bagages et mon chat, et en route pour l’aventure… jusqu’à Saint Malo dans un premier temps !

Voici ce que j’ai décidé d’emporter avec moi pour quatre semaines hors de mon domicile, je le rappelle, dont deux semaines en camping-car :

  • La maison en pain d’épices de Carin Gerhardsen, 335 p.
  • Le goût des pépins de pomme de Katharina Hagena, 286 p.
  • Eleanor Rigby de Douglas Coupland, 299 p.
  • Le temps des métamorphoses de Poppy Adams, 377 p.
  • Jack Rosenblum rêve en anglais de Natasha Solomons, 430 p.
  • L’enfant de tous les silences de Kim Edwards, 534 p.
  • Le manoir de Tyneford de Natasha Solomons, 445 p.
  • La reine et moi de Sue Townsend, 319 p.
  • Meurtres entres soeurs de Willa Marsh, 252 p.
  • Une brève histoire du tracteur en Ukraine de Marina Lewycka, 351 p.
  • Le diable danse à Bleeding Heart Square de Andrew Taylor, 481 p.
  • La mort s’invite à Pemberley de P.D. James, 393 p.
  • Persuasion de Jane Austen, 354 p.
  • Des adhésifs dans le monde moderne de Marina Lewycka, 506 p.
  • Les débutantes de J. Courtney Sullivan, 517 p.
  • Enfant 44 de Tom Rob Smith, 519 p.
  • La douleur de l’absence de Lynne Griffin, 403 p.
  • La pelouse de camomille de Mary Wesley, 383 p.
  • Comme ton ombre de Elizabeth Haynes, 459 p.
  • La dernière conquête du Major Pettigrew de Helen Simonson, 492 p.
  • Refaire le monde de Julia Glass, 764 p.
  • Demain j’arrête ! de Gilles Legardinier, 345 p.
  • Bons baisers de Cora Sledge de Leslie Larson, 377 p.
  • L’enfant aux cailloux de Sophie Loubière, 365 p.
  • Angelica de Arthur Phillips, 470 p.
  • La séance de John Harwood, 359 p.

Je sais bien que je ne lirai pas tout cela, mais j’aime avoir du choix, et croyez-moi, cette liste a été pensée, repensée, décortiquée… Bref, je suis folle !

Il y aura au moins un achat pendant cette période : Les lisières, le nouveau roman d’Olivier Adam, mon auteur chouchou, dont je suis une lectrice inconditionnelle. J’ai d’ailleurs demandé expressement au chauffeur du camping-car (mon père) de s’arranger pour que nous soyons dans une ville dotée d’une librairie le 22 août, jour de parution du livre, et non pas en rase campagne, perdus dans les volcans d’Auvergne. Merci d’avance. Je n’ai pas eu de réponse, juste un soupir qui voulait dire « Au secours, je n’ai rien fait pour mériter cela ! »

J’attaque cette PAL par « Demain j’arrête ! » de Gilles Legardinier, désigné par tirage au sort par ma main innocente.

Publicités

Comme vous avez pu le remarquer, chers Léontine’s readers, ma PAL est, comment dire… gargantuesque !

Or, dans trois semaines, je pars en vacances chez mes parents, loin de mon domicile, avec une voiture assez riquiqui, et ce, pour quatre semaines. Il va donc falloir penser à piocher dans ma PAL pour n’emporter que le nécessaire. Seulement, je n’arrive pas à déterminer à combien se monte le nécessaire !

C’est là que vous intervenez, chers lecteurs, et que vous allez pouvoir me donner votre avis. Je vais vous faire part de ma PAL « resserrée », et vous allez me dire si certains titres vous ont marqué, pourquoi, bref, vous allez jouer les conseillers très spéciaux. Roulements de tambours… La voici, la voilà, la PAL de l’été (ou presque) :

  • Kate Atkinson : La souris bleue, Les choses s’arrangent mais ça ne va pas mieux, A quand les bonnes nouvelles, Parti tôt, pris mon chien
  • Rachel Cusk : Arlington Park
  • Diane Setterfield : Le treizième conte
  • Marcus Zusak : La voleuse de livres
  • Randy Susan Meyers : L’impossible pardon
  • Arnaud Le Guilcher : En moins bien, Pas mieux
  • Elizabeth Strout : Olive Kitteridge
  • Valérie Saubade : Miss Sweetie
  • Carl-Johan Vallgren : Les aventures fantastiques d’Hercule Barfuss
  • Natasha Solomons : Jack Rosenblum rêve en anglais
  • Tom Rachman : Les imperfectionnistes
  • Lynne Griffin : La douleur de l’absence
  • J. Courtney Sullivan : Les débutantes
  • Robert Goddard : Heather Mallender a disparu
  • Tom Rob Smith : Enfant 44, Kolyma
  • Willa Marsh : Meurtres entre soeurs
  • Victor Cohen Hadria : Les trois saisons de la rage
  • Julia Gregson La fiancée de Bombay
  • Elin Hilderbrand : L’été sauvage, Pieds nus
  • Giuseppina Torregrossa : Les tétins de Sainte Agathe
  • Federico Moccia : Amore 14, J’ai failli te dire oui
  • Sorj Chalandon : Mon traître
  • Marc Dugain : L’insomnie des étoiles, Une exécution ordinaire
  • Eva Rice : L’amour comme par hasard
  • Daniel Glattauer : Quand souffle le vent du nord, La septième vague
  • Tessa de Loo : Les jumelles
  • Kim Edwards : L’enfant de tous les silences
  • Tonino Benacquista : Malavita encore
  • Marisa De Los Santos : Mes chères voisines
  • Nick Hornby : Juliet, naked
  • Jojo Moyes : Sous la pluie
  • Hélène Grémillon : Le confident
  • Delphine Bertholon : Twist
  • Julia Glass : Louisa et Clem
  • Sue Townsend : La reine et moi
  • Laurent Binet : HHhH
  • Gillian Flynn : Les lieux sombres
  • Jonas Jonasson : Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire
  • Marina Lewycka : Une brève histoire du tracteur en Ukraine
  • Carin Gerhardsen : La maison en pain d’épices
  • Mary Wesley : Rose, Sainte nitouche
  • William Sutcliffe : Une semaine avec ma mère

Et voilà, 51/987. Je ne lirai pas tout cela, je ne peux même pas tout emporter sur mon lieu de vacances, alors je compte sur vous pour m’éclairer.

Merci d’avance, chers Léontine’s readers !


Lundi, j’étais à Rennes, j’en ai donc profité pour me rendre à la FN*C qui est tout de même plus grande que celle de Quimper, et donc, qui propose beaucoup plus de livres dans ses rayons. Evidemment, j’ai craqué, prenant le prétexte que je fête mon anniversaire en fin de semaine pour dévaliser les étagères. « Dévaliser » n’est pas vraiment le mot juste, mais compte tenu de tout ce que j’ai à lire à la maison, j’aurais pu m’abstenir. Dans mon sac, j’ai mis :

* Les soeurs Andreas de Eleanor Brown

* L’insomnie des étoiles de Marc Dugain

* La douleur de l’absence de Lynne Giffin

* Les trois saisons de la rage de Victor Cohen Hadria

J’étais contente d’avoir fait une si belle moisson. Le problème, c’est qu’hier, mardi, il pleuvait pendant ma pause déjeuner. Je me suis donc réfugiée dans la librairie qui se trouve juste en face de la médiathèque dans laquelle je travaille. Oui, mais là, ce n’est vraiment pas ma faute, pourquoi cette librairie s’est-elle installée précisément en face de là où je travaille ? Il ne faut pas me tenter comme cela non plus, après on s’étonne que je craque…

Parce que là aussi j’ai craqué. Mais pas à moitié, j’ai bien craqué comme il faut. Le gros craquage quoi… Constatez vous-même :

* La fiancée de Bombay de Julia Gregson

* L’été sauvage de Elin Hilderbrand

* Parti tôt, pris mon chien de Kate Atkinson

* Les vacances d’un serial killer de Nadine Monfils

* L’incroyable histoire de Halcyon Crane de Wendy Webb

* Les imperfectionnistes de Tom Rachman

* Olive Kitteridge de Elizabeth Strout

* Les aventures fantastiques d’Hercule Barfuss de Carl-Johan Vallgren

Et vous savez le pire ? C’est que je me sens d’attaque aujourd’hui pour une nouvelle razzia. Irrécupérable je vous dis !