Livres. Films. Musique

Archives de Tag: Parot

LIVRE LU dans le cadre du BIG CHALLENGE

Nicolas Le Floch quitte sa Bretagne natale pour Paris, afin d’y prendre un poste de commissaire au Châtelet, sous les ordres de M. de Sartine, lieutenant général de police. Rien ne prédestinait cet enfant trouvé, élevé par un chanoine, sous la protection de son parrain, le Marquis de Ranreuil, à briguer un tel emploi. Il était jusque là clerc de notaire à Rennes et pensait y finir ses jours. Après un apprentissage chez M. de Noblecourt, il est chargé d’enquêter sur la disparition d’un autre membre de la police de M. de Sartine, le commissaire Lardin.

J’aime beaucoup les polars historiques, et comme j’ai acheté plusieurs titres de plusieurs séries, je me suis dit qu’il était plus que temps d’en commencer une. J’avoue que j’ai choisi Nicolas Le Floch parce que j’ai vu les épisodes de la série télévisée diffusée sur France 2 (à raison de deux ou trois par an ?). J’avais en tête l’image de l’acteur Jérôme Robart, qui incarne Nicolas à l’écran, qui me paraît assez bien choisi pour son espièglerie et sa droiture d’esprit.

J’ai plus apprécié le côté historique que l’aspect policier, parce que l’enquête est assez classique, mais transposée sous Louis XV, dans les geôles de la Bastille et du Châtelet, c’est tout de suite plus intéressant ! J’ai apprécié de me promener dans le Paris du XVIIIème siècle, et j’ai d’ailleurs appris que mon adresse parisienne était située dans un faubourg et non dans l’enceinte de la capitale. J’aime beaucoup la tournure des phrases, le vocabulaire utilisé, qui nécessite des notes à la fin du roman. D’ailleurs, vu que les notes ne sont pas longues, j’aurais préféré qu’elles soient en bas de page, cela m’aurait évité de couper ma lecture et d’aller chercher la bonne note à la fin du livre. Mais le désagrément est minime, et j’ai bien aimé cette lecture. Il me reste trois tomes à découvrir avant de courir en librairie pour acheter la suite… On ne se refait pas, n’est-ce pas ?

Jean-François Parot, L’énigmes des Blancs-Manteaux, 10/18, impr. 2001, 371 pages