Livres. Films. Musique

Archives de Tag: Safier

Emma est libraire à Berlin. Elle est mariée et a deux enfants, Fée et Max. Sa vie ne la satisfait plus : sa librairie périclite, ses relations avec son mari se résument à « Bonjour Bonsoir ». Quant à sa fille adolescente, elle crie plus qu’elle ne parle. Sur les conseils d’une amie perdue de vue depuis bien longtemps, Emma se rend à une soirée à laquelle Stephenie Meyer pour la faire venir dans sa librairie et ainsi créer l’évènement. Elle demande à sa famille de la soutenir, de se déguiser en monstres et de l’accompagner à la soirée. Evidemment, c’est un échec, doublé d’une malédiction lancée par une vieille sorcière croisée dans la rue. Il va leur falloir traverser bien des épreuves pour retrouver apparence humaine.

Depuis ma lecture de Maudit Karma, je lis chaque roman que sort David Safier car je l’avais adoré. Le problème, c’est que son travail est en dents de scie. Ainsi, sur ses quatre romans, le premier était super, le deuxième Jésus m’aime m’avait déçue, le troisième Sors de ce corps, William ! dont le héros était Shakespeare m’avait beaucoup plu. Malheureusement Sacrée famille ! est un mauvais cru à mes yeux.

Il n’y a rien de crédible, à aucun instant. Vous me direz, une famille victime d’une malédiction, dont les membres se transforment en vampire, en loup ou en momie, ce n’est déjà pas une situation crédible. Je l’admets. Mais dans Maudit karma, la réincarnation de l’héroïne en fourmi n’était pas non plus un point de départ crédible et pourtant David Safier avait réussi à en faire un roman touchant et sensé. Ici, les sentiments ont l’air forcé, les paroles de réconfort sonnent creux, on n’a pas l’impression d’avoir une vraie famille en face de nous, ni quand elle se déchire, ni quand elle est unie. Les retournements de situation sont abracadabrants, bâclés dans l’écriture.

Je me suis promis de ne pas céder à la tentation la prochaine fois : je n’achèterai pas le nouveau titre de l’auteur dès qu’il sortira, j’attendrais que la médiathèque l’achète. Ou qu’il sorte en poche. Ou pas… Les règles sont faites pour être contournées !

Publicités