Livres. Films. Musique

Archives de Tag: Tahar Rahim

Quand s’ouvre le film, Murielle (Emilie Dequenne) et Mounir (Tahar Rahim) s’embrassent passionnément. On assiste à la naissance de leur histoire d’amour, et tout s’enchaîne naturellement : la présentation de la jeune femme au père adoptif (Niels Arestrup) de Mounir, l’installation du jeune couple, la demande en mariage. Mais une chose dérange assez vite, c’est la dépendance affective et financière qui lie Mounir au docteur Pinget. Certes, ce dernier l’a adopté quand il était enfant, mais il s’est aussi marié avec sa soeur pour lui fournir des papiers belges. Il insiste pour que le jeune homme habite chez lui, même une fois marié, pour qu’il travaille avec lui. Petit à petit, Murielle se laisse enfermer dans une vie de femme soumise, ce qui va l’entraîner vers une pente fatale.

J’ai beaucoup aimé ce film, basé sur un fait divers qui a eu lieu en Belgique en 2007. C’est d’autant plus angoissant que l’on se dit que cela pourrait arriver à n’importe qui. Les acteurs sont très bons, très crédibles chacun dans leur partition. La réalisation est assez classique, mais la caméra se place parfois au plus près des personnages et c’est là que l’on comprend comment les protagonistes peuvent basculer du côté obscur.

C’est un bon film que je vous recommande, mais attention à l’angoisse que peut générer le sujet traité ici.

Joachim Lafosse, A perdre la raison, 1h51, 2012, avec Emilie Dequenne, Tahar Rahim, Niels Arestrup…

Publicités